Restaurant
10 décembre 2018

Le S3 de retour

Le menu l'essentiel composé par les étudiants du Lycée des Métiers J. Storck de Guebwiller en collaboration avec les chefs Marc Haeberlin, Nicolas Multon, Sébastien Buecher et Loïc Lefebvre propose une découverte de saveurs et associations inédites.

Menu L'essentiel

85€ prix net - boissons comprises  > Réservez ici <

 

Début de la faim

____

Carpaccio de Saint-Jacques, artichauts, truffes, voilé de pommes vertes

Chef Loïc Lefebvre - L'atelier du peintre *

____

Lotte pochée, crémeux de céleri au four choucroute au caramel cumin et racines de raifort

Chef Sébastien Buecher - Auberge du Frankenbourg *

____

Tournedos de pigeon au chou et truffes

Chef Marc Haeberlin - Auberge de l'Ill ***

____

Eclat de fraicheurs

____

Ganache montée au chocolat Illanka, croustillant de fèves de cacao, parfait à la noisette

Chef Nicolas Multon, Villa René Lalique J-G Klein **

____

Dernières tentations

Photos non contractuelles

Chefs, Maître d'hôtel... tous... une histoire!

 

Marc Haeberlin est le chef du prestigieux restaurant l’Auberge de l’Ill, classé trois macarons au Guide Michelin depuis 1967, alors dirigé par son père Paul Haeberlin. Ancien élève du lycée hôtelier Alexandre Dumas d’Illkirch, il a parfait sa maîtrise de la cuisine auprès de grands noms : Jean et Pierre Troisgros, Paul Bocuse et Gaston Lenôtre pour ne citer qu’eux. Il retourne à l’Auberge en 1976, tenue par son père ainsi que son oncle Jean-Pierre. Depuis, il propose dans son établissement une cuisine raffinée et résolument moderne, en mettant à l’honneur les réalisations de Paul et Jean-Pierre tout en les conjuguant avec des mets novateurs.

L'Auberge de l'Ill

Loïc Lefebvre a grandi avec cette mentalité du « soit on le fait bien, soit on le fait pas du tout ». Quand il s'est lancé dans la cuisine, il a rapidement su qu'il voulait jouer dans la cour des grands. Il a appris l'exigence du métier dans de prestigieuses maisons : au Martinez à Cannes avec sa cuisine de palace, chez les jumeaux Pourcel à Montpellier - à l'époque triple étoilés - ou chez son mentor Jacques Chibois. Loïc Lefebvre a même intégré les cuisines de l'Elysée. Loïc Lefebvre et sa compagne Caroline Cordier ont ouvert en mars 2009 le restaurant gastronomique "L'atelier du peintre", situé rue Schongauer à Colmar (68) et se sont vus récompensés en février 2011 d’une première étoile au Guide Michelin.

L'Atelier du Peintre

Sébastien Buecher confirme la maitrise d'un savoir-faire transmis par les grands chefs de notre région : Jean Albrecht du Vieux-Couvent à Rhinau, Fernand Mischler à l'Auberge du Cheval Blanc à Lembach. Quelques saisons à Courchevel et il intègre la brigade d'Emile Jung au Crocodile, puis il évolue chez Jean-Luc Brendel à la Table du Gourmet à Riquewihr. En mars 2000, il rentre à la Vancelle dans le restaurant familial l'Auberge du Frankenbourg pour remplacer son père Aimé aux fourneaux. Il travaille depuis septembre 2008 avec Guillaume Buecher, son frère, qui a rejoint l'équipe en salle. Le chef obtient une étoile au Guide Michelin en 2005. Il acquiert par la suite le titre de "Jeune Talent de l'année" en 2010 par le Gault&Millau. En 2016 il a été sacré Gault&Millau d’Or.

L'Auberge du Frankenbourg

Nicolas Multon: « Après avoir toujours voulu faire les Beaux-Arts, je me suis réjoui de découvrir l’univers de la pâtisserie. J’ai découvert qu’en pâtisserie, il faut également savoir transformer divers matériaux pour créer des desserts. » Ses diplômes en poche, dès 2000 Nicolas Multon mène sa carrière en restauration étoilée : en tant que commis pâtissier pendant une année à l’Auberge des Templiers (doublement étoilée à l’époque) dans le Loiret auprès de Philippe Morvan, champion de France des desserts 2000, puis au Buerehiesel auprès d’Antoine Westermann. Avec l’ouverture de la Villa René Lalique, sept ans plus tard, Nicolas quitte la Bretagne pour rejoindre le chef doublement étoilé Jean-Georges Klein.

La Villa René Lalique

Michel Scheer a évolué avec brio au sein de la maison Haeberlin, où il est resté 42 ans. Il est entré à l’Auberge de l’Ill à 17 ans comme commis de salle après avoir passé un CAP cuisine et un CAP salle à l’école hôtelière de Strasbourg.  Plus tard, c’est dans cette maison qu’il a pu préparer le concours de Meilleur Ouvrier de France, arts de la table et du service. Il a accédé à sa première finale en 1996 ; et a obtenu la distinction de MOF en 2000. Pour lui, « dans les métiers de la salle, il faut aimer le contact avec des gens de tous bords. C’est un métier qui peut être difficile, avec des contraintes d’horaires et de dates compliquées, mais nous pouvons donner du plaisir aux clients ». Ce maître d’hôtel passionné continue à partager, sans réserve, son professionnalisme.

 

Nos partenaires

France Bleu Alsace
France 3
L'Alsace
EuroAirport
Retrouvez le salon FestiVitas au Parc Expo de Mulhouse
Vers le haut